Ma première séparation avec bébé

Que de premières séparations… première minute de vie, première demi-heure, première demi-journée à la crèche, premier week-end, premiers 3 jours.

J’ai choisi de parler de celle qui m’a le plus marquée: la première demi-heure. Non pas que les autres ont été faciles, bien au contraire (les dernières heures de premier week-end ont été très difficiles !). Mais cette première demi-heure m’a fait me sentir maman pour la première fois.

separation bebe maman

Les 15 premiers jours

Bébé avait 15 jours. 15 jours que je vivais collée à ma fille, pas encore sortie de la maison, trop froid, trop humide. Bébé dormait plutôt bien la nuit (1 réveil seulement) mais pas du tout la journée (ou par tranches de 15 minutes). J’étais vraiment fatiguée, je comprenais difficilement ce petit être qui pleurait beaucoup, s’endormait tout contre moi et passait ses journées à côté de moi dans sa nacelle.

L’allaitement se passait bien mais, la faute aux crevasses, uniquement avec des bouts de sein ce qui ne me convenait pas du tout.

Bébé tétait bien mais beaucoup de questions: prenait-elle assez ? faut-il donner un ou 2 seins à chaque tétée ? pendant combien de temps ces bouts de sein en silicone peuvent ils se substituer aux seins ? vais-je réussir à aider bébé à téter sans ?

Les beaux-parents à la rescousse

Mes beaux-parents étaient à la maison pour 3 jours, pour me faire une présence puisque mon conjoint était en séminaire professionnel. Je leur avais demandé de venir, me sentant un peu perdue toute seule dans cette maison avec ce bébé tout neuf qui ne me laissait que peu de répit. Cette absence du conjoint me pesait beaucoup, même s’il a retravaillé dès mon retour de la maternité, il était mon soutien surtout en début de soirée pour endormir bébé.

J’étais donc en situation de faiblesse émotionnelle assez forte. Après une énième crise de pleurs de bébé, un craquage en règle pour moi (i.e: pleurs en continu), ma belle-mère me dit « sors de la maison, on garde bébé pendant une heure, elle vient de téter donc tu as au moins 1h30 devant toi ». Je suis donc sortie, j’ai pris ma voiture et je suis sortie.

Les premières minutes sans bébé

Au bout de 15 mètres en voitures je me suis sentie seule… Il me manquait quelque chose… Je n’ai pas réalisé tout de suite mais oui, il me manquait mon enfant. C’est donc ça être mère, c’est ressentir un manque quand ton enfant n’est pas près de toi. Ce n’est pas uniquement ce que je vivais depuis 15 jours: tétées, couches, endormissement, épuisement.

Je suis arrivée dans le centre commercial voisin et je voyais le monde différemment. Tous ces gens qui font leur course, qui continuent de vivre alors que ma vie à moi est si différente aujourd’hui. J’avais cette fierté en marchant, j’avais envie de crier « hé ho ! j’ai un enfant, je suis mère moi aussi maintenant ! ». Evidemment, ils ne le voyaient pas, mais j’étais différente. 2 magasins, 14 coups d’oeil à mon téléphone, et 3 arrêts forcés appuyée contre un mur (la faute à cette satanée épisio) plus tard je me dirigeais vers ma voiture.

30 minutes s’étaient écoulées, 30 minutes de prise de conscience. Je n’avais qu’une envie, retrouver ma fille, mon bébé. Je crois bien que c’est là que je suis devenue mère pour la première fois.

PS: bébé a évidemment dormi pendant ces 30 min, elle qui n’avait pas dormi de la journée avant… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *