Vivre avec un enfant curieux

enfant curieux

Et coucoi, maman ? C’est quoi, maman ? Kéke c’est maman ?

Depuis que la parole est venue à Mini Me, nous n’avons plus jamais eu de silence à la maison. C’est une vraie pipelette que nous avons là.

Au début nous avions droit à un charabia incompréhensible et qui s’améliore drôlement avec le temps. Bon là, rien d’extraordinaire, me diras-tu.

Sauf que voilà, Mini Me est une petite fille très curieuse. Personnellement, je trouve cela très bien. C’est pour moi le signe qu’elle a tous ses sens ouverts sur le monde qui l’entoure.

Le moindre chewing-gum rose sur le bitume l’intrigue, la moindre feuille d’arbres qui traîne par terre amène son lot de questions, le moindre bruit sur le palier l’intrigue, la moindre odeur la rend interrogative.

C’est parce qu’elle maîtrise de mieux en mieux la parole, que du matin jusqu’au soir, elle me submerge d’un flot de questions auxquelles elle me soumet. Parce qu’en plus, elle persiste tant que je ne lui ai pas répondu ou que ma réponse ne la satisfait pas. Je vous avoue que ça n’est pas toujours très simple.

Avec Mini Me, une question amène une réponse qui appelle une question.

– C’est quoi cette couleur ?

– C’est du jaune, chérie.

– Coucoi c’est jaune, maman ?

– Euuuuh, parce que c’est jaune, ma chérie :-/

– Kéke c’est le jaune, maman ?

– Euuuuh, c’est une couleur. (?????????, me dis-je dans ma tête)

– Etc….

Et quand il n’y en a plus, il y en a encore.

C’est sans compter que cette curiosité exacerbée l’amène à chercher à vivre toutes les expériences qui se présentent à elle.

Combien de fois, l’ai-je découverte assise dans le frigidaire à sortir, examiner et étaler tout son contenu par terre.

Combien de fois, l’ai-je surprise à fouiller dans mon sac, à en sortir la trousse à maquillage et se farder avec tout ce qu’elle y trouve.

Combien de fois ai-je eu des frayeurs en la voyant perché sur sa petite chaise et à fouiner sur les étagères de la salle de bain.

Combien de fois mes suis-je arrachée les cheveux en la voyant assise au milieu d’un amas de livres qu’elle examine minutieusement dans tous les sens et qu’elle a préalablement vidé de la bibliothèque.

Combien de fois ai-je dû sortir prématurément d’un magasin ou d’une boutique lors de nos virées shopping ou lors des courses car tout l’intrigue et qu’elle touche à tout.

Et je pourrais vous en énumérer encore longtemps comme ça.

Mini Me est une petite fille très vive. Je ne vais pas m’en plaindre. Hum, hum ! C’est quand même mieux que le contraire.

On nous a toujours seriné que la curiosité était un vilain défaut. Pour ma part, je trouve que c’est plutôt bon signe. Questionner avant de juger ou d’affirmer est la base même de la communication interpersonnelle.

Mais quand même !

Vivre avec une petite fille curieuse c’est savoir satisfaire sa curiosité à chaque instant, c’est sans cesse avoir l’œil pour surveiller tout ce qu’elle expérimente. Je trouve cela parfois épuisant, déroutant.

Bon, un point positif quand même. Lorsque j’ai le dos tourné et qu’elle n’est pas à mes côtés, tout silence devient suspicieux et qu’il faut que j’aille vérifier ce qu’elle trafique. Car en général, elle n’en rate pas une.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *